Cicatrisation de la plaie des chevaux et l’action du baume cicatrisante

Comme celle de l’homme, la peau ou le cuir du cheval est une barrière contre les attaques extérieures. Quand il y a une plaie, le propriétaire a intérêt à intervenir pour que la cicatrisation soit en bonne voie. En effet, si on ne prend pas en charge le problème au plus vite, cela peut mener à des complications graves. Alors que dans le cas d’une intervention rapide, le retour à la normale peut se produire après plusieurs jours. Voilà pourquoi on tient à vous expliquer le fonctionnement de la cicatrisation des plaies ainsi que le rôle du baume cicatrisant dans cette étape. 

Quel est le mode de fonctionnement de la cicatrisation des plaies ? 

Au niveau du cuir du cheval

Après une atteinte ou une plaie du cheval, il y a toujours une étape primordiale. Effectivement, ce sont les plaquettes sanguines qui vont favoriser l’arrêt du saignement et la formation de la croûte. Sous cette dernière, plusieurs mécanismes de réparation vont ensuite, se produire. 

A découvrir également : Bien-être en mer : les meilleurs spas à bord d'un yacht

Les macrophages qui sont des cellules vont agir sur la plaie en le nettoyant, en éliminant les bactéries, les impuretés et les cellules abîmées. 

Cependant, l’utilisation d’un baume cicatrisant ou d’un tout autre produit peut accélérer la production des fibroblastes. Vous pouvez bien sûr lire plus pour connaître les effets bénéfiques de ces produits qui sont à base de composants naturels. Le but est de permettre aux cellules jeunes de stimuler la synthèse :

Avez-vous vu cela : Peut-on cuisiner avec la résine de chanvre ? Découvrez des recettes innovantes

  • De collagène ;
  • D’élastine ;
  • De matrice extracellulaire.

En d’autres termes, les fibroblastes vont aider à la cicatrisation optimale du derme.

Ensuite, de nouveaux vaisseaux sanguins vont pouvoir se former, d’où l’appellation « angiogenèse ». Mais pour redonner l’intégrité de la peau, il va d’abord avoir une contraction au niveau de la plaie et du tissu de granulation. 

Au niveau des poils

Quand la reconstruction de la peau est terminée, on peut constater la pousse des poils. Par contre, tout dépend de la zone concernée et des bulbes pileux. Si ces dernières n’ont pas été détruites par la plaie, il n’y aura donc aucun souci. Néanmoins, la teinte peut être différente selon l’unité de pigmentation. Ce qui fait que lorsque le réservoir des souches est atteint, cela risquerait la pousse de poils blancs. D’ailleurs, c’est l’une des raisons pour laquelle le vétérinaire peut recommander l’utilisation d’un produit cicatrisant lors de l’apparition de la plaie. Comme ça, on peut limiter l’inflammation pour éviter la destruction totale du tissu et du réservoir. Avec une cicatrisation rapide, vous allez favoriser une repousse de poils normaux. 

De quelle façon le baume cicatrisante agit sur la plaie d’un cheval ? 

Le baume cicatrisant est une substance qui se compose de composants naturels, utiles pour la cicatrisation d’une plaie chez le cheval. En aidant les fibroblastes à se multiplier rapidement et en permettant la production du collagène, on peut garantir la cicatrisation optimale. 

Selon une étude, ce produit cicatrisant aide à augmenter, pas seulement la production de collagène, mais également la production de matrices extracellulaire. En même temps, il agit pour stimuler l’angiogenèse et la création des vaisseaux sanguins.